L é o n i e   B r i s s o n

ses débuts

Étant jeune, Léonie pratique différentes activités, danse, couture, peinture et c'est à l'âge de 10 ans qu'elle découvre l'équitation.  Quelques années plus tard, elle tombe sous le charme du dressage.  Ce faisant, elle participe à ses premières compétitions en 2007 sur sa jument Haflinger Catlin's Creation CWA.

ynadjia

L'acquisition d'un Demi-sang, Ynadjia, fût un point déterminant pour la suite.  En 2008, Léonie remporte une médaille d'or et la bourse d'élite sur le circuit régional de la Rive-Sud.  D'amblée, elle se qualifie pour les Jeux Équestre du Québec mais une blessure la contraint à participer avec un autre cheval.

médaillée d'or

Le duo revient en force en 2009 : il se mérite une médaille d’or en Niveau 1 et une d’argent pour les reprises libres en musique( kürs) sur le circuit régional. Qualifiée pour les Jeux Équestres du Québec, Léonie remporte une médaille d’or et une de bronze en kür.  Identifiée en 2010 athlète « espoir » par la Fédération Équestre du Québec, elle participe au programme Sports-Études au niveau collégial. 

DES HAUTS ET DES BAS

Conciliant études et équitation, la saison 2010 a apporté son lot de contretemps.  Sa jument développant d’importantes allergies et Léonie se blessant, elles durent interrompre leurs activités pendant plus d’un mois. Toutefois, plusieurs premières places sur le Circuit Or et un titre de champion lors du CDI de Bromont, permettent de confirmer que Léonie a l'envergure  pour s'affirmer sur le circuit national au Québec.  Déterminée, vaillante et appliquée, on s'accorde dans le milieu pour dire que la jeune athlète possède les qualités pour s'imposer et accéder à de hauts niveaux en dressage dans les années à venir.

Pour l’édition 2011, Léonie accède au Niveau 2 sur le circuit national et entraîne parallèlement deux poulains de 4 ans afin de les initier à leurs premières compétitions.

LA PASSION

les études

En 2013, pendant qu'elle se prépare à entrer à l’université en enseignement, Léonie décide de se concentrer sur ses études et arrête les compétitions de dressage.  Elle entraîne cependant le cheval Brio du Domaine (propriété de Julie Roy) pour le saut d’obstacles dans le seul but de s’amuser mais sa passion et son engouement pour son sport la poussent à retourner à la compétition en chasse et sauteur 0,90m où elle se démarque une fois de plus.  À la même période, elle commence à enseigner l’équitation et se bâtie une clientèle de plus en plus florissante.

 

Une grosse décision

changement de cap

Au printemps de 2014, Léonie prend une importante décision.  La jeune femme décide de laisser ses études universitaires en enseignement pour tenter sa chance d’exploiter le centre équestre familial qui possède toutes les installations nécessaires afin de se démarquer dans le domaine.

SE TAILLER UNE PLACE

faire sa marque

Les années 2014 et 2015 ont confirmé que déjà, dans la jeune vingtaine, Léonie a l’étoffe d’un entraîneur de qualité en menant ses élèves à décrocher plusieurs médailles sur le circuit régional, leur permettant de concourir à la grande finale provinciale des Jeux Équestres du Québec. 

Le changement de carrière est devenu un choix évident où il n'était plus question de retourner en arrière.

 

OPPORTUNITÉ

reconnaissance

Lorsque Léonie a commencé à s’exercer avec Stefanie Goldfinch (Entraîneur de Niveau 3 en dressage), elle a développé une complicité qui l'a mènée à devenir son bras droit, lui permettant ainsi de parfaire son niveau de cavalière. Menant plusieurs projets de front, Léonie présente Wall-E, sa nouvelle recrue, sur le Circuit National et fait ses premiers pas en Niveau 3 avec Thella (propriété de Dr François Sestier).

DÉTERMINATION

confiance

Soucieuse de donner l'exemple et de rester dans les hauts rangs, Léonie présente sur le Circuit Or, son cheval, HG-San Fiesta, qui lui a été offert par Stefanie Goldfinch à titre de reconnaissance et surtout d'une grande marque de confiance.

Fez avait été mis au repos plusieurs années suite à une blessure importante.  Léonie a pris tout le temps nécessaire à sa réhabilitation.  Grâce à ses efforts, sa patience et l'énergie qu'elle y a mis, HG-San-Fiesta a pu retourner sur les terrains de compétition sous la selle de Léonie.  Après quelques saisons, il a toutefois dû être mis à la retraite.

TRADUIRE

SON EXPÉRIENCE ET SON SAVOIR-FAIRE

Pour Léonie, la définition d’un bon entraîneur, c'est : une personne-ressource responsable du potentiel sportif des athlètes qu’elle encadre.  Elle doit les amener à se développer le plus harmonieusement possible et à réaliser leur plein potentiel en les faisant progresser au travers des difficultés, en s’adaptant à leurs capacités et leur développement distinct. Elle peut également transférer ses apprentissages dans la réalité compétitive.  Elle aide, conseille et favorise l’atteinte des objectifs individuels de chacun de ses élèves peu importe leur niveau et les défis rencontrés.

LEADERSHIP

dévouement

Léonie se distingue spécialement pour son leadership.  Que ce soit dans la gestion de l'écurie ou l'organisation pendant les week-ends de compétition, l'attention qu'elle met aux préparatifs et la façon dont tout le monde est guidé; autant les cavalières de l'équipe concours que leurs parents.  Tout est toujours bien orchestré !

Elle siège sur le comité de l'Association Équestre Régionale de l'Estrie et a été nommée Chef d'équipe aux Jeux Équestres du Québec à plusieurs reprises.